La lignée des EUZET du mas d'Euzet de Saint-Gély-du-Fesc (34).

La branche d'Aix-en-Provence.
(T 42)



ooooooooooooo

Pour mieux situer les EUZET d'Aix-en-Provence, il est suggéré de consulter :

- Les EUZET de Toulon

- Les EUZET de Montpellier (venus directement du Triadou, au XVIIIe siècle).

- La lignée (générations 17-20 )

La vue générale d'Aix-en-Provence



Signification des abréviations :
: naissance
b : baptême
p : parrain
m : marraine
fs : fils
fa : fille
test : testament
x : mariage
Cm : contrat de mariage
+ : décès
(+) : enterrement
AD : Archives départementales








La présentation du lieu.
L'état des connaissances.
Questions.

1/ La présentation du lieu

(à compléter)

2/ L'état des connaissances

Un avocat puis avoué du Tribunal civil d'Aix-en-Provence s'est installé dans cette ville. Né à Toulon, ses ancêtres étaient de Montpellier et, eux-mêmes, y étaient venus au XVIIIème siècle.

Génération 1 :

- Jacques Louis (fs Pierre Louis Emile et Marguerite SIMONET) 27.08.1846, à Toulon ; il passe sa thèse pour la licence de droit à la faculté de droit d'Aix-en-Provence, en juillet 1868 ; il dédie ainsi son travail : "A mon père, à ma mère, témoignage de reconnaissance et d'amour. A mes frères, à ma soeur, à mon beau-frère, à mes amis" ; sa thèse commence par "Jus romanum. de usucapionibus et usurpationibus" (le début est en latin) ; x Marie Claire RÉGINAUD, le 27.08.1872, à Aix-en-Provence ; Cm le 26.08.1872, notaire MILLE, d'Aix-en-Provence ; il signe "Louis EUZET avocat" ; parmi les signataires au mariage, il y a G. EUZET qui est certainement Gustave Marius EUZET, frère du marié ; domicilié à Aix, "boulevard François Zola 3" (en 1868-1872-1873-1879-1884) et "rue Monclar 5" (en 1902-1903) ; cependant, l'Indicateur Marseillais, pour 1872-1874, indique qu'il est avocat près la Cour et habite au 11, boulevard Zola et, pour les années 1876-1885, qu'il est avoué de 1ère instance, habitant au 7, rue Monclar ; avocat (en 1872- 1873), avoué (en 1868-1879-1884-1902) ; pendant la période où il est avoué près le Tribunal civil d'Aix, il signe "Louis EUZET" ; membre de l'Union de la paix sociale (fondée par LE PLAY) pour les Bouches-du-Rhône (au moins en 1883) ; administrateur de l'Oeuvre des prisons d'Aix-en-Provence (au moins en 1893) et il avait indiqué qu'il en écrirait l'histoire ; avocat des congrégations à l'époque des lois à leur encontre, il défend ainsi les Ursulines d'Aix en 1900, comme on le voit dans le Bulletin des congrégations de février 1900 : "L'avoué du fisc était Me Paul GIRAUD ; celui des Ursulines, Me EUZET, le défenseur infatigable et désintéressé des congrégations religieuses." ou encore en avril 1903 dans l'affaire des inventaires pour les Capucins d'Aix : "Le Supérieur, assisté de ses conseils, Mes EUZET et ANINARD, appela le juge de paix en référé." ; + 20.01.1907, à Aix-en-Provence, dans son domicile, "rue des Arts et métiers, 18".
Toulon et La lignée (génération 17)

Louis EUZET (vers 1886 ?)
(archives de M. Jacques ROBERT)

Génération 2 :

- Marie Claire Louise Eugénie (fa Jacques Louis et Marie Claire RÉGINAUD) 09.08.1873, à Aix-en-Provence ; sans profession ; domiciliée chez ses père et mère quand elle se marie, "rue Monclar 5" ; fiançailles le 12.04.1902 ; publications de mariage à Aix et à Paris, les 13 et 20.07.1902 ; x Jean Auguste Maurice TEISSIER, le 25.07.1902, à Aix-en-Provence ; Cm 25.07.1902, notaire BERTRAND, d'Aix-en-Provence ; elle signe "Marie Eugénie EUZET" ; son frère Gabriel assiste et signe, ainsi que Charles THEAULON (docteur en médecine, médecin militaire, 29 ans, à Saïda, en Algérie, son parrain) ; dans son n du 02.08.1902, le journal marseillais La Vedette, dans sa chronique aixoise, a ainsi décrit le mariage : "Devant une assistance aussi nombreuse qu'élégante, samedi a été célébré à Aix, en l'église de la Magdeleine superbement ornée de fleurs, le mariage de Mlle Marie EUZET, la charmante fille du sympathique avoué, avec M. Maurice TEISSIER, un érudit licencié ès-lettres. La cérémonie religieuse a été présidée par M. l'abbé FOUQUON, le distingué curé, qui a prononcé une superbe allocution. Tous nos compliments et voeux de bonheur aux nouveaux époux et à leurs familles." ; + 21.05.1948, à Paris (15ème arrondissement), en son domicile "33, boulevard Garibaldi" (acte n 1697). La lignée (génération 18)

Marie Eugénie EUZET et Maurice TEISSIER (vers 1933 ?)
(archives de M. Jacques ROBERT)

- Marguerite Marie Joséphine Anaïs (fa Jacques Louis et Marie Claire RÉGINAUD) 27.04.1878, à Aix-en-Provence ; fiançailles en mars 1903 ; le journal marseillais La Vedette (n du 28.03.1903), dans sa chronique aixoise annonçait ainsi le mariage : "On annonce le prochain mariage de Mlle Marguerite EUZET, la charmante fille de l'honorable avoué de cette ville, avec le docteur P. BLANC, de Brignoles. Tous nos compliments." ; bénédiction nuptiale le 02.06.1903 en l'église de la Madeleine, à Aix-en-Provence ; x Prosper Marius Paul BLANC, le 01.04. (?) 1903, à Aix-en-Provence (date à vérifier) ; + 24.05.1947, à Aix-en-Provence. La lignée (génération 18)

Marguerite EUZET, le docteur Prosper BLANC et leurs enfants
(probablement en 1909, compte tenu des dates de naissance des enfants, en 1906 et 1908)
(archives de M. Jacques ROBERT)

- Marie François Emmanuel Gabriel (fs Jacques Louis et Marie Claire RÉGINAUD) 03.07.1879, à Aix-en-Provence ; présents à la naissance : Eugène Etienne MICHEL (ancien chef d'institution, 74 ans) et Marie Chrysostome Aloys MICHEL (avocat, 23 ans) ;

Le certificat de baptême de Gabriel EUZET
(archives de M. Jacques ROBERT)

dossier militaire (aux AD 04) : engagé volontaire, le 09.11.1897, pour 3 ans au titre du 55ème régiment d'infanterie (RI), à la mairie d'Aix ; classe de mobilisation : 1896 ; n matricule de recrutement : 343 ; description physique : cheveux et sourcils châtains, yeux gris, front bas, nez fort, bouche moyenne, menton rond, visage ovale (la taille n'est pas indiquée) ; étudiant en droit, résidant à Aix ; degré d'instruction générale : 5 ; degré d'instruction militaire : exercé ; engagé avec faculté d'envoi en congé après une année de service (article 59 de la loi du 15.07.1889, modifiée par la circulaire ministérielle du 11.07.1892) ; arrivé au corps comme soldat de 1ère classe, n matricule 8288 ; caporal, le 17.09.1898 ; sergent, le 15.12.1899 ; dans l'armée active au 55ème RI ; il accomplit une période de disponibilité au 55ème RI, du 27.08.1900 au 23.09.1900 ; il accomplit une période d'exercices au 55ème RI, du 22.08.1904 au 18.09.1904 ; il accomplit une période d'exercices au 55ème RI, du 04.04.1905 au 01.05.1905 ; avocat, à Aix-en-Provence (en 1902) ; c'est certainement lui l'auteur de la thèse de 1906 (à Aix) intitulée : "Nature juridique de la fondation de messes" ; x Lydie Suzanne BONTHOUX, le 10.06.1911, à Aix-en-Provence ; il accomplit une période d'exercices au 145ème RI, du 22.04.1913 au 30.04.1913 ; + 16.06.1914 (à 5 heures 30 du soir), à Marseille, "Quartier du Roucas Blanc" (mort noyé en se baignant devant la plage du Prado, selon la famille (cette plage jouxte le quartier en question) ; il est indiqué comme avoué dans l'acte de décès ; le 21.06.1917, le jugement du Tribunal civil de Marseille du 05.06.1917 a été transcrit dans les registres de l'état civil de Marseille ; ce jugement rendu à la demande de sa veuve, Lydie Suzanne BONTHOUX, a constaté que dans l'acte de décès de Gabriel, le prénom de Lydie de son épouse avait été oublié et que son nom avait été inexactement orthographié BONTOUX ; le jugement a donc ordonné la rectification ; en plus de la transcription du jugement, cette rectification devait être notée en marge de l'acte de décès (ce qui n'a pas été fait) ; le jugement rappelle le métier et l'adresse de Gabriel : "en son vivant avoué près le Tribunal civil d'Aix, domicilié et demeurant à Marseille rue Paradis 253". La lignée (génération 18) et Marseille

Gabriel EUZET
(sur le site MyHeritage, d'après la généalogie DISSET BLANC)

- Jeanne Marie Claire Eugénie (fa Jacques Louis et Marie Claire RÉGINAUD) 14.08.1884, à Aix-en-Provence ; présent à la naissance : Aloys MICHEL (avocat, 28 ans) ; x1 Henri Paul Alexandre Maximilien BAYONNE, le 04.01.1909, à Aix-en-Provence ; veuve, le 20.01.1919 ; x2 Aristide Aimé POMIER, le 27.09.1920, à Marseille ; il n'a pas été fait de Cm ; quand elle se marie, elle est sans profession et habite "8, rue Marius Jauffret", à Marseille ; est présente au mariage Suzanne EUZET qui habite "253, rue Paradis", à Marseille (c'est-à-dire Lydie Suzanne BONTHOUX, veuve de Gabriel EUZET) ; elle signe J. EUZET ; + 24.06.1963, à Aix-en-Provence ; Marseille et La lignée (génération 18)


Jeanne EUZET, vers 1908
(archives de M. Jacques ROBERT)

Génération 3 :

- Louis Clément (fs Marie François Emmanuel Gabriel et Lydie Suzanne BONTHOUX) 10.01.1914, à Aix-en-Provence ; selon des informations de la famille, il avait un restaurant, à Paris, à l'enseigne "Le Pistou" ; on peut l'apercevoir faire des tours de cartes dans son restaurant, sur une vidéo de l'INA ; en effet, il était membre de l'Association française des artistes prestidigitateurs ; c'est à ce titre qu'il fait ces démonstration dans une émission télévisée dite des "manipulateurs" du 16.03.1966 des "Coulisses de l'exploit" ; + 13.03.1980, "40, rue de Mesly", à Créteil (94) ; quand il décède, il est retraité et domicilié "10, boulevard Port Royal", à Paris (5ème arrondissement) ; la déclaration de décès est faite par Danièle PETIT, épouse VAN ACKER, 27 ans, employée 40, rue de Mesly, à Créteil. Paris et La lignée (génération 19)

Génération 4 :

(confidentiel) La lignée (génération 20)

3/ Questions




sommaire

haut de page

Les lignées issues de l'Hérault

Aix-en-Provence (suite 1)

Aix-en-Provence (suite 2)