La lignée des EUZET du mas d'Euzet de Saint-Gély-du-Fesc (34).

La branche de Saussines.
(T 57)



Pour mieux situer les EUZET de Saussines, il est suggéré de consulter :

- Assas (3ème branche, au XIXe siècle).

- Le Triadou (générations 17-18 )

Saussines est, dans l'Hérault, à la limite du Gard,
près de Sommières
(carte de Cassini)



Signification des abréviations :
: naissance
b : baptême
p : parrain
m : marraine
fs : fils
fa : fille
test : testament
x : mariage
Cm : contrat de mariage
+ : décès
(+) : enterrement








La présentation du lieu.
L'état des connaissances.
Témoignages

1/ La présentation du lieu

(à compléter)

2/ L'état des connaissances

Génération 1 ( La lignée génération 17) :

- Xavier Guillaume (fs Jean et Jeanne Marie BRESSON) 07.12.1853, à Assas ; signalé au recensement d'Assas de 1856, avec ses parents, son frère Antoine et sa grand-mère, Marguerite MARQUÉS ; signalé au recensement d'Assas de 1861, avec ses parents, son frère Antoine, sa soeur Philomène et sa grand-mère Françoise MARQUÉS, "rue de Lambecque" ; signalé au recensement d'Assas de 1866, avec ses parents et sa soeur Philomène ; signalé au recensement d'Assas de 1872, avec ses parents, son frère Antoine et sa soeur Philomène ; domicilié à Assas quand il se marie puis à Saussines (34) ; classe 1873 ; description physique quand il part au service militaire : cheveux et sourcils : châtains, yeux : bleus, front : découvert, nez : moyen, bouche : moyenne, menton : rond, visage : ovale, taille : 1 m 69 ; incorporé au 9ème régiment d'artillerie, le 16.01.1875 (et non 1873), matricule n 210 ; mis en disponibilité le 11.07.1875, n 69 ; signalé au recensement d'Assas de 1876 comme cultivateur, avec ses parents, son frère Antoine et sa soeur Philomène ; x Clémentine Marie DUVERDIER, le 29.01.1878, à Saussines ; Cm le 12.01.1878, notaire CHRESTIEN, de Sommières (30) ; il signe Xavier EUZET ; mis en réserve le 01.07.1879 ; périodes militaires au 9ème régiment d'artillerie du 26.04. au 22.05.1880 et du 23.09. au 20.10.1882 ; période militaire au 16ème régiment d'artillerie du 24.03. au 05.04.1884 ; il est placé au groupe territorial du 3ème régiment d'artillerie, n 145 ; placé dans l'armée territoriale le 01.07.1883 ; il est libéré du service militaire le 01.11.1899 ; signalé au recensement de Saussines de 1881 comme propriétaire, avec sa femme, leurs deux filles, Isabelle et Léonie, et sa belle-mère, Elisabeth MAURIN, "quartier de l'Ouest" ; signalé au recensement de Saussines de 1886 comme agriculteur, avec sa femme, leurs deux filles, Isabelle et Léonie, et sa belle-mère, Elisabeth MAURIN, "quartier du Nord" (la division Est-Ouest qui existait encore en 1881 a été remplacée par la division Nord-Sud) ; signalé au recensement de Saussines de 1891 comme vigneron propriétaire, avec sa femme et leurs deux filles, Isabelle et Léonie, "quartier du Nord" ; le 25.05.1893, par acte du notaire Paul GALIBERT, de Baillargues (34), il vend à son frère Jean Antoine sa part sur deux pièces de terre venant de la succession de leur mère, Jeanne Marie BRESSON (300 francs) ; signalé au recensement de Saussines de 1896 comme propriétaire, avec sa femme et leurs deux filles, Isabelle et Léoncie, "quartier du Nord" ; signalé au recensement de Saussines de 1901, avec sa femme et leurs deux filles, Isabelle et Léoncie, "quartier du Nord" ; signalé au recensement de Saussines de 1906 comme propriétaire, avec sa fille Isabelle et son gendre Henri CRÉMIER, "quartier du Nord" ; dans la liste des propriétaires de vignobles de 1909 (Annuaire de l'Hérault), il apparaît comme producteur de 700 hectolitres ; signalé au recensement de Saussines de 1911 comme propriétaire, avec son gendre Henri CRÉMIER (chef de ménage, propriétaire), sa fille Isabelle et sa petite-fille Marcelle CRÉMIER, "quartier du Sud" ; signalé au recensement de Saussines de 1921 comme cultivateur, avec sa fille Isabelle, son gendre Henri CRÉMIER et sa petite-fille Madeleine CRÉMIER ; + 13.08.1922, à Saussines (Enregistrement, "Successions et absences", bureau de Lunel, et avis dans "Le Petit Méridional, du 15.08.1922) ; (+) le 15.08.1922, à Saussines ; la descendance est sur Saussines. Assas

Génération 2 ( La lignée génération 18) :

- Jeanne Isabelle Guillaumine (fa Xavier Guillaume et Clémentine Marie DUVERDIER) 03.02.1879, à Saussines ; x Maximin Antoine Henri CRÉMIER, le 30.01.1906, à Saussines ; Cm 22.01.1906, notaire CHRESTIEN, de Sommières (30) ; au mariage, assistent (notamment) : Léon François GUILLARD (son beau-frère) et Louis JULLIEN (son cousin, propriétaire à Saint-Christol - 34, qui signe) ; elle signe Isabelle EUZET ; le recensement de Saussines de 1906 la signale, avec son mari, "n 2, quartier du Nord" ; signalée au recensement de Saussines de 1936 avec son mari, leurs deux filles et leur gendre ; + 28.01.1956, veuve CRÉMIER, à Saussines (selon l'Enregistrement, bureau de Lunel).
- Philomène Léoncie (fa Xavier Guillaume et Clémentine Marie DUVERDIER) 01.02.1881, à Saussines ; x François Léon GUILLARD, le 21.05.1901, à Saussines ; certificat du notaire CHRESTIEN, de Sommières (30) pour le Cm, le 07.05.1901 ; sont témoins (notamment) : Antoine EUZET (son oncle, à Assas, qui signe) et Louis JULLIEN (son cousin, propriétaire à Saint-Christol - 34, qui signe) ; elle signe Léoncie EUZET ; le recensement de Saussines de 1906 la signale avec son mari, "n 43, quartier du Nord" ; signalée au recensement de Saussines de 1936 avec son mari et leur fille ; + 18.08.1957, veuve GUILLARD, à Saussines (selon l'Enregistrement, bureau de Lunel).

- Alphonse Guillaume Isidore (fs Jean Antoine et Augustine Marie Pauline ROUX) 05.04.1896, à Assas (en présence d'Auguste EUZET, propriétaire, 38 ans, cousin d'Alphonse) ; signalé au recensement d'Assas de 1901, avec ses parents, son frère Jean, sa tante Philomène et son grand-père paternel, "route de Montpellier" ; signalé au recensement d'Assas de 1906, avec ses parents, son frère Jean, sa tante Philomène et un domestique, "chemin de Montpellier" ; signalé au recensement d'Assas de 1911, avec ses parents, son frère Jean, sa tante Philomène et ses grands-parents maternels (Guillaume ROUX et Emilie EUZET) ; classe 1916 ; description physique à son recrutement : cheveux : blonds, yeux : bleus, front : moyen, nez : rectiligne, visage : rond, taille : 1 m 66 ; cultivateur ; il réside à Castries quand il est convoqué, le 16.04.1915, au fort Saint Jean de Marseille pour être dirigé sur le 173e régiment d'infanterie (RI) ; arrivé au corps le 19 ; en subsistance au 141e RI, le 27.11.1915 ; passé au 22e RI, le 09.05.1916 (matricule 10702) ; disparu le 20.02.1917, à l'Echelle Saint Aurin (81) ; rayé des contrôles le 21.02.1917 ; signalé prisonnier par avis ministériel du 17.10.1917 ; en captivité à Minden (en Rhénanie-du-Nord-Westphalie), ; rapatrié le 26.12.1918 ; passé au 81e RI, le 28.01.1919 (matricule 19334) ; détaché à Schlustadt (?), service du général commandant le 16e régiment, jusqu'au 26.04.1919 ; envoyé en congé illimité , le 21.09.1919, à Assas ; maintenu au 81e RI, le 01.01.1924 (disponibilité et réserve) ; passé au 16e escadron du Train auto, le 09.09.1924 ; position sans affectation, le 15.04.1930 ; passé au recrutement de Montpellier, le 16.04.1930, par suite de la position dite sans affectation ; rappelé à l'activité, le 23.08.1939 ; affecté au dépôt du Train ; arrivé au corps, le 23.08.1939 ; renvoyé dans ses foyers, le 16.09.1939 ; affecté au dépôt d'infanterie n 162 (agricole), le 10.05.1940 ; x Jeanne Alix Agnès BARRAU, le 29.04.1920, à Saussines (34) ; pas de Cm ; sont présents au mariage : son frère Jean EUZET, sa mère Augustine ROUX, les parents de Jeanne (Paul Jullien BARRAU et Eulalie Clémentine LOUCHE), ainsi que Jean BARRAU (oncle de Jeanne) ; tous signent ; signalé au recensement de 1921 de Saussines, au n 17, en même temps que son épouse et la famille de ses beaux-parents; signalé au recensement de 1926 de Saussines avec les mêmes, plus Paulette et Jean EUZET, ses enfants, au n 17, "Quartier du Sud" ; signalée au recensement de 1931 de Saussines avec les mêmes, à l'exception de son beau-père, au n 51, "Quartier Haut, chemin de Montpellier" ; signalé au recensement de Saussines de 1936 comme propriétaire exploitant, patron, avec son épouse et Jacques LOUCHE (grand-père de son épouse) ; maire de Saussines en 1942, maintenu à la Libération (voir le témoignage de Mme ALARY dans "Saussines suite 2") ; + en ? Assas

Alphonse EUZET et Jeanne BARRAU
(archives de Mme Elise EUZET)

Génération 3 ( La lignée génération 19) :

- Paulette Augustine Rose (fa Alphonse Guillaume Isidore et Jeanne Alix Agnès BARRAU) 30.08.1921, à Saussines ; sont présents à la déclaration de naissance : le père (déclarant), Pascal BRUGUIERE (instituteur) et Paul BARRAU (propriétaire) qui signent ; signalée aux recensements de Saussines de 1926 et de 1931, avec ses parents (le reste, confidentiel).

- Jean (fs Alphonse Guillaume Isidore et Jeanne Alix Agnès BARRAU) 24.09.1923, à Saussines ; signalé aux recensements de Saussines de 1926 et de 1931, avec ses parents ; maire de Saussines, de mars 1977 à mars 1989 ; + 27.08.2013, à Sommières (30) - (le reste, confidentiel)

Jean EUZET
(Midi Libre)

"Un homme remarquable bien connu pour sa simplicité, sa serviabilité et sa complaisance qui a laissé beaucoup de regrets à sa famille et à ceux qui l'ont connu (400 personnes l'ont accompagné lors de ses obsèques). Né en 1923 à Saussines, après des études jusqu'au bac à Saint-Affrique il a travaillé avec son père la propriété viticole familiale. Créatif et très adroit, avec une intelligence pratique, il aimait travailler les métaux. Il a dessiné et fabriqué remorques, grilles, tables en fer, rampes d'escalier, tout en travaillant à la vigne. Il s'est marié à 24 ans avec Renée, une sommiéroise et ont élevé deux filles, Geneviève et Bernadette. Jean EUZET a eu une vie bien remplie ; il a été un des derniers à faire son vin puis a été président de la cave coopérative vinicole. Il a été conseiller municipal puis maire de 1977 à 1989. Dans sa jeunesse il a joué dans l'équipe de foot du village. Arrivé l'âge adulte il aimait chasser les sangliers quand ses nombreuses occupations lui en laissaient le loisir. C'était un homme simple, droit qui avait le sens du devoir. Peu bavard il était toujours prêt à rendre service. Depuis quatre ans il allait voir chaque jour son épouse qui était dans la maison de retraite de Sommières. Mais une longue maladie l'a rattrapé et il est décédé le 27 août 2013. Il marquera longtemps les souvenirs des Saussinois. Condoléances émues à sa famille et ses nombreux amis." (Midi Libre).

Génération 4 ( La lignée génération 20) :

- Geneviève (confidentiel)

- Bernadette (confidentiel)


3/ Témoignages

- Témoignage de Mme Georgette ALARY, née JULIEN, ancienne institutrice et secrétaire de mairie de Saussines (information de Mme Marie-Josée GUIGOU, courriel du 08.06.2007) :

"Alphonse EUZET fut maire de Saussines en 1942, imposé par délégation spéciale sous le régime de Vichy. Il fut, cependant, maintenu à la Libération. Le fils de l'ancien maire chassé voulait prendre sa place mais une grande partie de la population ne le voulait pas. C'est alors, dit Mme ALARY, que nous écrivons une lettre pour dire qu'Alphonse EUZET était résistant, qu'il avait aidé des résistants dont mon père (et c'était vrai) : "Pichote, c'est toi qui ira porter cette lettre à la Préfecture". Emile JULIEN, résistant recherché, est venu quelques temps se cacher aux alentours de Saussines, avant de s'embarquer pour l'Angleterre. Le maire EUZET le savait ... Jean EUZET, le fils, sera maire de Saussines à son tour."


- Témoignage, sur le Livre d'Or, de Madame Anne-Marie CANTOU, de Saussines, le 24.09.2008 :

"Votre site est extraordinaire, je fais partie de la lignée des EUZET de Saussines, mon arrière-grand-père Alphonse EUZET est en photo sur votre site. Aujourd'hui, mon grand-pre Jean EUZET fête ses 85 ans, lui faire découvrir le travail que vous avez ralisé a été le plus beau des cadeaux. Merci beaucoup. Je suis à votre disposition si vous voulez plus d'informations."

sommaire

haut de page

Les lignées issues de l'Hérault

Saussines (suite 1)

Saussines (suite 2)