La lignée des EUZET de Notre-Dame-de-Londres (34).



Signification des abréviations :
: naissance
b : baptême
p : parrain
m : marraine
fs : fils
fa : fille
test : testament
x : mariage
Cm : contrat de mariage
+ : décès
(+) : enterrement
ca : vers, environ
AD : Archives départementales












La présentation du lieu.
L'état des connaissances.
Questions et observations.





La présentation du lieu

(à compléter)



(à compléter)

L'état des connaissances

Le relevé des reconnaissances fait dans la seconde partie du XVIIe siècle, pour le mas de Bisanques, écrit aussi Biranques (en 1690 ? - année à confirmer - reconnaissances antérieures rappelées, de 1230 à 1614 mais, surtout celles de 1384-1385, 1442-1443 et 1504) montre la présence d'une famille EUZET, sans que l'on puisse encore en déterminer l'origine. Ainsi, à l'article 92 de ces reconnaissances, on peut lire : "Le chapelain de la chapelle fondée dans lesglise Notre Dame de Londres tient deladite directe un grand tenement de terre champ bois et deves qui fust parties au vieux compoix Mr de Bertrand ESTEVE prieur dudit lieu partie dantoine SAUNIER partie de Jeaques EUSET situé au terroir de Bisanques lieu dit les Guetzenes juridiction et mandement de la val de Montferrand contenant en tout 171 sesterées ou environ (...) Plusieurs parties de cette terre furent reconnues dont "une petite partie du coste du vent droit fut recogneue par Jeaques BALMEL et Pierre EUSET mari de Delphine seur dudit BALMEL le 1er mars 1504 et par Guillemette femme de Pierre BALMEL le 7 febvrier 1442 et par Bernard SALIS dit Fanabregol le 22 juin 1385" (G 1628, aux AD 34).

D'autres reconnaissances confirment cette présence ; n 21 : "une portion de devois située audit terroir de las combes ou Tavernac qui fust de Jeaques EUSET", etc ; n 22 : un confront qui fut de Jacques EUZET at avant de Jacques BAUMEL, etc. ; n 27 : un tènement dépendant jadis du mas de Tavernac ou de la Molière reconnu aux demandes dudit seigneur par Jacques BALMEL et Pierre EUZET, le 04.03.1504, et avant par Guillaumette femme de Pierre BALMEL, le 07.02.1442, etc. ; n 33 : un confront qui fut auparavant de Jacques EUZET, etc. (G 1628, aux AD 34)

Une autre reconnaissance du 20.01.1506 sur Ferrières (34) confirme les renseignements ci-dessus ; on y retrouve Jacques BALMEL, de Londres (Jacobus Balmelli) et Pierre EUZET (Petrus DEUZET), lequel est défini comme étant le mari de Delphine BALMEL. [notaire Antoine de CLARIS, de Sauve (30), aux AD 34]

Autre information : le compoix de 1528 de Notre-Dame-de-Londres comprend celui de Jaume EUZET (4 pages en tout, en langue d'Oc, au folio 89 : 1 Mi 360/86, volume 199 des archives du château de Doscarès, aux AD 34). Il n'y a aucun BALMEL.

Il faut encore ajouter une page qui donne la rubrique "de ceux qui recogneurent dans la paroisse de Notre Dame de Londres en 1614" : on y voit le nom d'Antoine EUZET, n 4340 (G 1628, aux AD 34)

Malheureusement, tous les registres contenant ces reconnaissances ont disparu - probablement au moment de la Révolution - justement parce qu'ils étaient consacrés à ces reconnaissances que les révolutionnaires avaient intérêt à faire disparaître (pour 1385 les minutes du notaire LONGUEVILLLE, des Matelles, pour 1442 les minutes du notaire Pierre DUFOUR (de Furno), de Montpellier, pour 1504 les minutes du notaire Antoine BOUSQUET, de Cournonterral, pour 1614 les minutes de Claude LEBLANC, de la val de Montferrand).

Pour découvrir l'origine de cette lignée, il faudrait surtout trouver le contrat de mariage de Pierre EUZET et de Delphine BALMEL mais les minutiers conservés des notaires de cette partie de l'Hérault sont rares !

1ère génération :

- Pierre EUZET, marié à Delphine BALMEL, elle-même soeur de Jacques BALMEL (références en 1504-1506 et au compoix de 1519-1520 : il est propriétaire d'une trentaine de terres et, surtout, il déclare deux maisons, ce qui veut certainement dire qu'il est bien habitant de cette paroisse). C'est par son mariage qu'il apparaît dans les reconnaissances à Notre-Dame-de-Londres avec son beau-frère. Il ne semble pas y avoir habité avant.

C'est certainement lui qui est présent au contrat de mariage de Guillaume EUZET et d'Antonie ICARD (lignée de Saint-Jean-de-Védas), le 01.02.1522 ; c'est, aussi, certainement, lui qui fait son manifest au compoix de Notre-Dame-de-Londres (f 12 v. de la matrice du compoix de Notre-Dame-de-Londres, période 1519-1522, aux AD 34). Dans le même compoix, on trouve au f 9 le manifest de Pierre ICARD qui est le père d'Antonie, épouse de Guillaume EUZET. Le lien se trouve dans le Cm de Guillaume EUZET et d'Antonie ICARD où celle-ci est indiquée comme étant de Notre-Dame-de-Londres, alors que Guillaume est dit de Saint-Jean-de-Védas. Pierre est donc un parent proche de Guillaume (frère, père, oncle ?) mais il ne semble pas avoir habité à Saint-Jean-de-Védas. Voir :
Saint-Jean-de-Védas (1ère génération)

Le début du "manifest" de Pierre EUZET, au compoix de Notre-Dame-de-Londres
(1 B 10922, matrice du compoix de 1519-1522, aux AD 34)

2ème génération :

- Jaume EUZET (au compoix de 1528), probablement le même appelé Jacques. Est-il le fils de Pierre ?

3ème génération :

- Antoine EUZET (référence en 1614). Est-il le fils ou le petit-fils de Jaume/Jacques ?


Questions et observations

- La "lignée" de Notre-Dame-de-Londres est, peut-être, issue de la branche de Cazevieille, compte tenu de la proximité et aussi parce que les archives retrouvées ne nous disent pas ce que sont devenus deux membres de la deuxième génération, au mas de Sueilles (Antoine et André EUZET) mais, pour le moment, cette hypothèse reste à prouver : Voir
Cazevieille (1ère génération)

- Dans le minutier d'Antoine DAUDÉ, notaire de Ganges, pour les années 1491-1492 (2 E 95/225), on constate, à la vue 28 du site en ligne des AD 34 (au 13 octobre), une vente par Raymond BALMEL et son fils, Pierre BALMEL (de Notre-Dame-de-Londres), à Pierre Etienne (de Ganges) ; cette famille BALMEL (BAUMEL) est donc implantée depuis longtemps à Notre-Dame-de-Londres. (note écrite le 26.11.2016)

sommaire

haut de page

Les lignées issues de l'Hérault.

Notre-Dame-de-Londres (suite 1).

Notre-Dame-de-Londres (suite 2).