Les habitants de la "Val de Montferrand", au XVème siècle



Dans les minutes de certains notaires de l'Ancien Régime de ce qui est, aujourd'hui, l'arrondissement de Montpellier, on trouve parfois des listes d'habitants de ce que l'on appelait la "Val de Montferrand", c'est-à-dire, les habitants de villages qui sont près du pic Saint-Loup et du château de Montferrand, non loin de Montpellier. Dès le XVe siècle, on les voit, constitués en communauté, se réunir et débattre. Pour bien comprendre l'origine de ces pratiques, il faut se reporter au fichier "La République de Montferrand" où est repris l'excellent texte de J. ROUQUETTE qui en retrace l'histoire.

Cette communauté correspondait, dans l'espace occupé actuellement par le canton des Matelles, aux villages suivants : Cazevieille, Combaillaux, Les Matelles, Le Triadou, Saint-Clément(-de-Rivière) (y compris Saint-Sauveur-du-Pin), Saint-Gély-du-Fesc, Saint-Jean-de-Cuculles, Saint-Mathieu-de-Tréviers et Saint-Vincent-de-Barbayrargues. S'y ajoutaient, dans le canton de Saint-Martin-de-Londres : Notre-Dame-de-Londres (uniquement pour le mas de Biranques, devenu hameau de Biranques) et Viols-le-Fort. S'y ajoutait encore, dans le canton de Claret : Valflaunès.

Nous avons photographié certaines de ces listes (d'autres viendront compléter, plus tard) et nous allons essayer de trouver qui étaient les habitants de cette communauté au XVe siècle. Cependant, il faut être conscient qu'il s'agit uniquement de chefs de familles et que les noms des prêtres, des nobles et, probablement, des moins riches, n'apparaissent jamais sur ces listes.

A titre d'exemple, pour le Triadou, les prieurs et les nobles ne sont jamais indiqués (les BERTIN en sont absents, alors qu'ils étaient des habitants importants de cette paroisse) Si l'on regarde quels EUZET du Triadou se trouvent indiqués, on a, successivement : Mathieu (génération 3) de 1430 à 1432 puis, Arnaud (génération 5) en 1456 et Jean (génération 5) en 1468-1469 ; enfin en 1482 c'est Jacques (génération 6) pour une liste et Pierre (génération 6) pour une autre. On voit, tout de suite, que certains manquent : Guillaume (génération 4) et Mathieu (génération 6), notamment. Par ailleurs, pour une même génération (par exemple, la cinquième), c'est Arnaud qui représente le Triadou et non Jean, son cousin. Ainsi, une même famille envoyait à la réunion un seul de ses membres.

Il faut donc prendre ces listes comme de bons indicateurs mais qui n'ont pas vocation à l'exhaustivité. De plus, si les paroisses ou les mas sont parfois indiqués, c'est loin d'être toujours le cas, ce qui ne facilite pas la lecture de ces patronymes. Enfin, la latinisation des noms et l'usure des minutiers sont autant d'obstacles, parfois insurmontables. Pour autant, ces listes représentent des sortes de "photographies", uniques pour cette époque et cette région. Elles apportent des renseignements irremplaçables, d'autant que, d'une liste à l'autre, il est facile d'établir des comparaisons. A noter, d'ailleurs, qu'un travail ultérieur sur les listes francisées de la seconde moitié du XVIe siècle permettra de mieux comprendre certains patronymes latinisés du XVe siècle

Un accord et transaction concernant les "consuls, manans et habitans de la val de Montferrand" du 28.03.1578 montre que la communauté des habitants de "la val" était encore vivace en cette fin du XVIe siècle (notaire Antoine COMTE, de Montpellier). A compléter.


1/ 1430
2/ 1432
3/ 1433
4/ 1450
5/ 1456
6/ 1468
7/ 1469
8/ 1470
9/ 1482 (avril)
10/ 1482 (août)
11/ 1495
12/ Synthèse et conclusion




1/ La liste des chefs de familles, en 1430

Les chefs de familles, en 1430 (1)



Cet extrait se trouve dans le minutier du notaire Jean FONTANILHON, des Matelles : 2 E 95/267, vue 100 du registre en ligne, sur le site des AD 34.

(à compléter)

Les chefs de familles, en 1430 (2)




- Le Triadou : Mathieu EUZET

(à compléter)

Cet extrait se trouve dans le minutier du notaire Jean FONTANILHON, des Matelles : 2 E 95/267, vue 100 du registre en ligne, sur le site des AD 34.

2/ La liste des chefs de familles, en 1432

Les chefs de familles, en 1432 (1)



- Jacques DELMAS
- Le Triadou : Guillaume LATOUR
- Bertrand FIGAREDE
- Guillaume TRIADOU
- Jean CLAPAREDE

(à compléter)

Cet extrait se trouve dans le minutier du notaire Jean FONTANILHON, des Matelles : 2 E 95/268, vue 36 du registre en ligne, sur le site des AD 34.


Les chefs de familles, en 1432 (2)



- Jean CAYROL
- Jean CABANIS
- Jacques FLAVARD
- Jacques CAYROL
- Jaume FLAVARD
- Les Matelles : Jacques SABATIER
- Bernard DELMAS
- Jean ADHEMAR
- Jean VALBOISSIERE
- Mathieu CALAGES
- Jacques GELY
- Jacques SICARD
- Bertrand COURTES
- Antoine ULMO
- Jean CABANIS
- Jean SABATIER
- Jean CLARI
- Guillaume FLAVARD
- Jacques BOISSIERE
- Bernard DELMAS
- Bernard PERTRACH
- Mathieu DELMAS

(à compléter)

Cet extrait se trouve dans le minutier du notaire Jean FONTANILHON, des Matelles : 2 E 95/268, vue 47 du registre en ligne, sur le site des AD 34.

Les chefs de familles, en 1432 (3)



- Jean CLAPAREDE
- Bertrand CLAPAREDE
- Pierre CALAGES
- Jacques BOISSIERE
- Bringuier BOISSIERE
- Saint-Etienne-de-Cazevieille Bertrand FIGAREDE (du mas de Sueilles)
- Saint-Etienne-de-Cazevieille Pierre FIGAREDE (du mas de Peyrebrune)
- Saint-Etienne-de-Cazevieille Pons FIGAREDE (du mas de la Figarède)
- Saint-Sébastien-de-Cassagnas Guillaume (de) LATOUR (du mas du Triadou)
- Saint-Sébastien-de-Cassagnas Mathieu EUZET (du mas du Triadou)
- Saint-Clément Pierre BOISSIERE
- Mas de Bizanques Pierre ROQUETE
- Saint-Gély-du-Fesc Pierre COULONDRES
- Jacques LAMBRUSCALLE
- Guillaume LAMBRUSCALLE
- Guillaume TRIADOU
- Antoine PRUNET
- Raymond GUIRAUD

(à compléter)

Cet extrait se trouve dans le minutier du notaire Jean FONTANILHON, des Matelles : 2 E 95/268, vue 48 du registre en ligne, sur le site des AD 34.

Les chefs de familles, en 1432 (4)



Cet extrait se trouve dans le minutier du notaire Jean FONTANILHON, des Matelles : 2 E 95/268, vue 61 du registre en ligne, sur le site des AD 34.

Les chefs de familles, en 1432 (5)



- Le Triadou : Mathieu EUZET


(à compléter)

Cet extrait se trouve dans le minutier du notaire Jean FONTANILHON, des Matelles : 2 E 95/268, vue 61 du registre en ligne, sur le site des AD 34.


3/ La liste des chefs de familles, en 1433

Les chefs de familles, en 1433 (1)



- Le Triadou : Mathieu EUZET, Pierre LATOUR

(à compléter)

4/ La liste des chefs de familles, en 1450

Les chefs de familles, en 1450 (1)

Première approche des prénoms et noms de ces représentants : Guillaume FLAVARD, Blasin MONTELS, Antoine MICHEL, Jean MONTELS, Antoine MONTELS, Mathieu PIOCH (ou PUECH), Guillaume LATOUR (probablement des Matelles), Jean (...), Robert CABANES, Pierre (...), Pons (...), (...) DUMAS, Guillaume COSTE, Antoine ROUX, Guillaume VIANE, Jean (...), Pierre CASALELLIS, Jacques DOMERGUE, Antoine BOYS (?), (...) BOUZENAC, (...) PROSET, Jacques (...), Guillaume (...), Jean (...), Guillaume (...), Guillaume ARGELIERS, (...) TRIADOU, Etienne (...), Guillaume EUZET (du Triadou), Antoine LATOUR (du Triadou), Jean JEAN.

Les chefs de familles, en 1450 (2)

Première approche des prénoms et noms de ces représentants (suite) : Jacques GELY, Jacques GUILHEBERT, Jean CAYROL, Raymond (...), Guillaume LAMBRUSCALES, Thomas LAMBRUSCALES, Pierre LAMBRUSCALES, Antoine (...), Jean (...), (...) NATALIS, Bernard (...), Bernard ROUX, Jean (...), Jean (...), Jean VIANE, Etienne GREGOIRE, Jean JAC, (...) (...), Jean SABATIER, Mathieu RIBIERE, Etienne (...), Jean SALAS, Guillaume RAYNE, Mathieu DUMAS RIGAUD (?), Antoine (...), Antoine PEYRADIER (PERIDIER ?), Pierre RAYNE, Jean (...), Pierre LEBOUS, (...) DUMAS, Antoine RICOME, Antoine FLAVARD.

Cet extrait se trouve dans le minutier du notaire Marcel ROUBAUD (indiqué comme notaire de Montpellier sur le site des AD 34) : 2 E 95/595, vue 169 des archives numérisées et en ligne du site des AD 34.

5/ La liste des chefs de familles, en 1456

Les chefs de familles, en 1456 (1)



- Le Triadou : Arnaud EUZET

(à compléter ; la photo doit être agrandie)

Les chefs de familles, en 1456 (2)



(à compléter)

6/ La liste des chefs de familles, en 1468

Les chefs de familles, en 1468 (1)

Les paroisses ou mas représentés en 1468 sont, par ordre d'importance : Les Matelles : 21 personnes, Saint-Jean-de-Cuculles : 11 personnes, Saint-Gély-du-Fesc : 9 personnes, Combaillaux : 9 personnes, Saint-Martin-de-Tréviers : 8 personnes, Valflaunès : 8 personnes, Saint-Vincent-de-Barbayrargues : 4 personnes, Cazevieille : 4 personnes, Le Triadou : 2 personnes, Le mas de Bizanques (Biranques) : 2 personnes, Saint-Clément (de-Rivière) : 2 personnes, Viols-le-Fort : 1 personne, soit 81 personnes au total. A ce chiffre, il faut ajouter 3 personnes (1 pour Les Matelles, 1 pour Saint-Martin-de-Tréviers et 1 pour Valflaunès), les syndics en charge de la réunion. Au passage, notons que cet acte signalé par J. ROUQUETTE comporte bien des représentants du Triadou (Jean EUZET et Guillaume LATOUR que l'on peut aussi écrire DELTOUR), alors que cet auteur écrit que la paroisse n'est pas représentée à cette réunion (il inclut ces deux représentants dans la délégation de Saint-Martin-de-Tréviers). Même observation en ce qui concerne le mas de Biranques pour lequel il ne note pas de représentants, alors qu'il y en a deux (Pierre CAYROL et Laurens ETIENNE) ; en fait, il les a placés par erreur dans la délégation de Cazevieille. Par contre, il n'y a personne pour Saint-Mathieu qui était, à l'époque, uni avec Notre-Dame-de-Cecelés, selon J. ROUQUETTE. Personne n'est non plus indiqué pour Saint-Sauveur-du-Pin et Saint-Clément. L'acte concerne l'élection de trois nouveaux consuls : Antoine VALBOISSIÈRE ? des Matelles, Guillaume LATOUR du Triadou et Jean JEAN jeune de Valflaunès (ils remplacent Pierre SABATIER des Matelles, Etienne CASTEL de Saint-Martin-de-Tréviers, manse de la Fabrerie, et Jean SABATIER, de Valflaunès) ; sont également élus, pour deux ans, trois conseillers : Antoine FLAVARD des Matelles, Pierre GUIRAUD de Saint-Gély-du-Fesc et Jean MONTELS (et non MARTEL comme l'avait indiqué J. ROUQUETTE) de Saint-Mathieu. Sur les questions débattues dans cet acte du 3 novembre, on peut se reporter à l'analyse de J. ROUQUETTE dans sa fameuse "République de Montferrand". La totalité de l'acte se trouve dans 2 E 95_604, notaire Marcel ROUBAUD (écrit ROBAUD, selon les habitudes de l'époque), pages 43 à 47 du registre numérisé des AD 34 (ce notaire est classé avec les notaires de Montpellier).

La liste des représentants sur cette page :

- Saint-Jean-de-Cuculles : Jean DELMAS, Antoine CAMAS, Pierre DUMAS, Antoine ROQUETE, Antoine FLAVARD, Guillaume ADHIBERT, Jacques PERTRACH, Jean COSTE, Barthélémy DELMAS, Arnaud DELMAS, Arnaud ARNAVIELLE.
- Saint-Sébastien-de-Cassagnas (Le Triadou) : Jean EUZET, Guillaume LATOUR.

(à compléter)

Les chefs de familles, en 1468 (2)



La liste des représentants sur cette page :

(à compléter)

7/ La liste des chefs de familles, en 1469

Les chefs de familles, en 1469 (1)

L'acte est du 12 juillet et 17 noms apparaissent, cependant que 9 lieux sont indiqués pour ces représentants chargés de la répartition des tailles, sous la responsabilité de Blaise MONTELS :

- Biranques (le mas de) : Laurens ETIENNE
- Les Matelles : Antoine VAlBOISSIÈRE, Jacques FLAVARD vieux, Jacques FLAVARD jeune, Jacques LATOUR, Jean SABATIER vieux.
- Le Triadou (Saint-Sébastien-de-Cassagnas) : Guillaume LATOUR, Jean EUZET.
- Saint-Gély-du-Fesc : Pierre VIANNE.
- Saint-Jean-de-Cuculles : Antoine FLAVARD, Jacques PERTRACH, Jean LAVAL.
- Saint-Martin-de-Tréviers : Etienne CASTEL.
- Saint-Vincent-de-Barbayrargues : Raymond TRIADOU.
- Valflaunès : Jean JEAN (mas de Lancyre), Jean SABATIER jeune.
- Viols-le-Fort : Jean GLEYZE (mas de Peyrescane)


(à compléter)

8/ La liste des chefs de familles, en 1470

Les chefs de familles, en 1470 (1)



- Le Triadou : Jean EUZET (l'indication du lieu est sur la photo suivante)

(à compléter)

Les chefs de familles, en 1470 (2)



(à compléter)

9/ La liste des chefs de familles, en avril 1482

Les chefs de familles, en avril 1482 (3)



- Les Matelles : Guillaume VALBOISSIERE, Jean BONNEL ?, Jacques VIANE, Etienne ASSAS, Jean GAY, Blasin VALENTIN, Jacques DUMAS, Jean ROUEL, Pierre LATOUR jeune, Mathieu MARTIN, Astorg ROTAGI ?, Antoine MONTELS, Antoine FLAVARD, Simon MONTELS, Jean MICHEL, Antoine F ... ?
- Valflaunès : Jacques JEAN, de Lancize, Jean JAC, Guillaume PUECH (ou PIOCH), Guillaume GREGOIRE, Antoine RACOUL ?, Marquès BRUGUIERE, Jacques PLACON (PLANCHON ?), Bernard RICHOME, Jean SABATIER, Pierre PERAS

Cet extrait se trouve p. 143 droite du minutier de Jean FABRE, des Matelles : 2 E 95_271, archives numérisées des AD 34.

(à compléter)

Les chefs de familles, en avril 1482 (4)



- Saint-Martin-de-Tréviers : Jacques ROQUES, mas de Roques, Etienne CASTEL, ... ? ... ? BOUDON
- Saint-Jean-de-Cuculles : Guillaume ETIENNE, Mathieu PLANCHON, Antoine ... ?, Jean LAVAL
- Le Triadou : Jacques EUZET ?
- Biranques (le mas de) : Laurens ETIENNE, Jean CAYROL du Fesc
- Cazevieille : Pierre R... ?, Etienne DELMAS, Bringuier EUZET, Bernard ..., Guillaume COURTES jeune
- Saint-Clément : Bernard FOURNEL, Guillaume de L'HERAS, Robert de L'HERAS, Jean PROSET, Pierre DOUMERGUE
- Saint-Gély-du-Fesc : ... ? CLAUDE ?, Guillaume DOUMERGUE, Pierre ... ?, Pierre ANDRÉ, Guillaume ... ?, AndrÉ COULONDRES, Jean ANDRÉ, Jean CASALEL ?
- Combaillaux : Antoine ... ?, Raymond ... ?, Pierre R ... ?, Pierre BLANCARD ?
- Saint-Vincent-de-Barbeyrargues : ... ? ... ?, Guillaume ... ?
- Viols-le-Fort : Laurens ... ?, Jean GLEYZES

A noter :
- Le microfilmage a été particulièrement mal fait pour cette page, ce qui rend impossible la lecture pour un certain nombre de noms qui sont au bout des lignes.
- Les noms de certaines communes ou paroisses ne sont pas signalés (Saint-Clément, Viols-le-Fort) mais la comparaison avec l'autre liste de 1482, voire les autres listes, permet de s'y retrouver.
- Pour certaines paroisses, cette liste paraît strictement identique à la précédente (Cazevieille, par exemple), ce qui pourrait permettre de compléter les parties incomplètes.

Cet extrait se trouve p. 144 gauche du minutier de Jean FABRE, des Matelles : 2 E 95_271, archives numérisées des AD 34.

(à compléter)

10/ La liste des chefs de familles, en août 1482

Les chefs de familles, en août 1482 (1)



- Les Matelles : Guillaume VALBOISSIÈRE, Jacques VIANE, Jean BONNEL ?, Jean GAY, Robert CAB... (problème de microfilm), Blasin ? CHALIER, Guillaume MARTIN ?, Georges CEYRAS, Jacques DUMAS, Jean ROUEL, Pierre LATOUR, Antoine FLAVARD, Antoine JEAN, Pierre B...D ?, Jean MICHEL

Cet extrait se trouve p. 118 gauche du minutier de Jean FABRE, des Matelles : 2 E 95_271, archives numérisées des AD 34.

(à compléter)

Les chefs de familles, en août 1482 (2)



- Combaillaux : Raymond GUIRAUD, Pierre MONTELS, Julien ? R... ?
- Saint-Gély-du-Fesc : Etienne GUIRAUD, André COULONDRES, Antoine ANDRÉ, Guillaume DOUMERGUE
- Saint-Clément : Bertand ? (de) L'HERAS, Antoine (de) L'HERAS, Jean PROSET, Pierre DOUMERGUE
- Saint-Vincent-de-Barbeyrargues : Barthélémy ... ?
- Saint-Martin-de-Tréviers : Etienne CASTEL, Thomas PEYRIDIER ou PEYREDIER, Jean MONTELS ?, Guillaume CASTEL, Antoine BOUDON
- Valflaunès : Jacques ROQUE, Jacques BRUGUIÈRE, Jean JAC, Guillaume PUECH ou PIOCH, Antoine SABATIER, Pierre CAMAS ?, Marquès BRUGUIÈRE
- Le Triadou : Pierre EUZET, Guillaume LATOUR
- Saint-Jean-de-Cuculles : Jacques PERTRACH, Guillaume ETIENNE, Antoine ...?, Jean LAVAL
- Cazevieille : Antoine RUF, Bringuier EUZET, Etienne DELMAS, Bernard MARTIN, Guillaume COURTES jeune
- Viols-le-Fort : Raymond ... ?
- Biranques (le mas de) : Pierre CAYROL, Jean ETIENNE

A noter :
- Jean PROSET, à Saint-Clément, se retrouve, dans la liste de 1456, comme consul, habitant de la Grange du Pin, à Saint-Sauveur-du-Pin ; il est aussi présent dans la liste qui suit, en 1482.
- Le prénom Marques ou Marquès (dans Marques BRUGUIÈRE, de Valflaunès) est, certainement, le masculin de Marquese que l'on trouve plus couramment.
- Le Triadou est simplement indiqué Cassagnas (en fait, Saint-Sébastien-de-Cassagnas).
- La commune ou paroisse de Cazevieille n'est pas indiquée mais trois patronymes signalés ne trompent pas : COURTES (Guillaume), MARTIN (Bernard) et EUZET (Bringuier), le premier pour le mas du même nom, les deux autres pour le mas de Sueilles. Il s'agit bien de Saint-Etienne de Cazevieille.
- André GUY ou GAY, qui se trouve en fin de liste, est d'Agonès, commune qui ne fait pas partie de la val de Montferrand.

Cet extrait se trouve p. 118 droite du minutier de Jean FABRE, des Matelles : 2 E 95_271, archives numérisées des AD 34.

(à compléter)

10/ La liste des chefs de familles, en 1495

Cet acte est du 30.10.1495 et la liste des habitants commence page 72 gauche du minutier de Jean FABRE, des Matelles : 2 E 95_281 (99 vues), archives numérisées des AD 34.

Les chefs de familles, en 1495 (1)



Dans un premier temps, voici les patronymes que nous distinguons :

a) Sur la colonne de gauche : Guillaume VALBOISSIERE, Jacques FLAVARD, Etienne ASSAS, Antoine CAYROL, Jean GAY, Bernard GALABERT, Pierre MONTELS, Jean CABANIS, Pierre FLAVARD, Blaise CHALIER.
b) Sur la colonne de droite : Guillaume SABATIER, Jacques DELMAS, Jean ROUEL, Guillaume DELMAS, Guillaume MARTIN, Pierre LATOUR jeune, Jean MONTELS jeune, Antoine FLAVARD, Pierre BONNEL.

Cet extrait se trouve p. 72 gauche du minutier de Jean FABRE, des Matelles : 2 E 95_281 (99 vues), archives numérisées des AD 34.

(à compléter)

Les chefs de familles, en 1495 (2)



Cet extrait se trouve p. 72 droite du minutier de Jean FABRE, des Matelles : 2 E 95_281 (99 vues), archives numérisées des AD 34.

(à compléter)

Les chefs de familles, en 1495 (3)



Cet extrait se trouve p. 73 gauche du minutier de Jean FABRE, des Matelles : 2 E 95_281 (99 vues), archives numérisées des AD 34.

(à compléter)

Les chefs de familles, en 1495 (4)



Cet extrait se trouve p. 73 droite du minutier de Jean FABRE, des Matelles : 2 E 95_281 (99 vues), archives numérisées des AD 34.

- Le Triadou : noble Bringuier BERTIN, Pierre EUZET, Jacques LATOUR

(à compléter)

Les chefs de familles, en 1495 (5)



Cet extrait se trouve p. 74 gauche du minutier de Jean FABRE, des Matelles : 2 E 95_281 (99 vues), archives numérisées des AD 34.

- Le Triadou : Mathieu EUZET

(à compléter)

12/ Synthèse et conclusion

(à compléter)



"Dans le milieu de l'Université, la prétention à la culture latine pousse à cette cuistrerie qu'est la traduction des noms de famille, dûment mis au génitif pour sous-entendre "fils de". Pour les clercs qui tiennent les registres des facultés, RENAUDET est ainsi Reginaldeti comme, plus simplement, BERNARD est Bernardi et MARTIN Martini. Echappent assez naturellement au génitif - mais non au latin - les noms empruntés à un nom de lieu, qu'ils signifient une seigneurie ou simplement une origine, car le nom de lieu a déjà sa forme latine. Thomas de COURCELLES, Jean de GERSON et Nicolas de CLAMANGES sont naturellement de Corcellis, de Gersonio et de Clamengis. N'échappent pas plus au latin les sobriquets corporels ou professionnels, noms de métier ou noms d'enseigne. Traduire ces noms communs est aisé. C'est ainsi que simplement BAILLI est Baillivi, LÉVÊQUE Episcopi, LEFÈVRE Fabri, LARCHIER Archerii, CHARPENTIER Carpentarii, TAVERNIER Tabernarii, TESTART Testardi, LEJEUNE Juvenis, LEGRAS Crassi, PETIT Parvi. Affublé du nom d'une enseigne (...) LA CLOCHE est Campana. (...) Dans les collèges, un latiniste même médiocre reconnaît LANGLOIS en Anglici, LESCRIPVAIN en Scriptoris, BRETONNEAU en Britonelli, (...) LAMY en Amici, LÉGER en Levis, BIENFAIT en Benefacti et BOUCHER en Carnificis, voire CUILLER en Coclearis. Et il ne faut guère d'effort pour discerner derrière Subtusfurnum un SOUS-LE-FOUR, derrière Pelliparii un PELLETIER et derrière Ad Boves un Pierre AUX-BUEFS que nous appelons AUX-BOEUFS. Peut-être certains qui ne sont pas écoliers ont-ils en revanche quelque peine à deviner BEAUPÈRE en Pulchripatris, LOISELEUR derrière Aucupis, POTIER comme Figuli, HOMEDÉ pour Hominisdei et ALESPÉE en Ad Ensem (...) Quand on ne sait ce que veut dire le nom, on ne traduit pas. On se contente d'ajouter un i qui fait de CHICOT Chicoti et de CHUFFART Chuffardi, comme on a fait de CORDIER Corderi. Ou bien, on renonce au latin. On ne traduira ni MIDY ni CIBOULE. (...) Extraits du prologue de "Pierre CAUCHON. Comment on devient le juge de Jeanne d'Arc", par Jean FAVIER (Fayard 2010).


sommaire

haut de page

"La République de Montferrand"