La lignée des EUZET du mas d'Euzet de Saint-Gély-du-Fesc (34).

La branche de Plauzat.
(T 68)



Signification des abréviations :
: naissance
b : baptême
p : parrain
m : marraine
fs : fils
fa : fille
test : testament
x : mariage
Cm : contrat de mariage
+ : décès
(+) : enterrement
ca : vers, environ
AD : Archives départementales












La présentation du lieu.
L'état des connaissances.
Questions.

1/ La présentation du lieu.

Plauzat, est à 44 km d'Ardes-sur-Couze et 20 km d'Issoire, dans le Puy-de-Dôme.

Une arrivée place de la Halle
(photo Chantal FÉDIÈRE - octobre 2011)

2/ L'état des connaissances.

Génération 1 (Génération 15 de la
lignée)

- Pierre (fs Jean et Marie AUDARD) 3 germinal an 2 (23.03.1794), à Ardes-sur-Couze (63) ; chapelier ; x Marie BARD, le 05.02.1835, à Plauzat ; il est domicilié à Issoire (63) quand il se marie ; il est signalé au recensement d'Issoire de 1836 comme chapelier avec sa femme et leur fille Marie Anne ; il n'est pas indiqué au recensement d'Issoire de 1841 ; il est signalé au recensement d'Issoire de 1846 comme chapelier, avec son épouse, leur fille Anne et un ouvrier dont seul le prénom (Antoine) est noté, "quartier du pont" ; il est signalé au recensement de Plauzat de 1851 comme chapelier, avec son épouse et leur fille Marie, dans "le quartier de l'église" ; il est toujours domicilié à Plauzat quand Marie Anne se marie le 30.08.1855 ; + 16.01.1856, à Plauzat. Ardes-sur-Couze et Issoire

Jean (fs Jean et de Marie AUDARD ?) ca 1795 (il a 58 ans en 1853) ; il habite "allée percée n 4", à Versailles (Seine et Oise à cette époque, les Yvelines, aujourd'hui), et y vit maritalement avec Francesca Reparada Maria MARINI, quand il déclare à la mairie de Versailles la naissance de leur fille "naturelle", Jeanne, née le 10.12.1829 ; il est alors indiqué comme brocanteur ; au mariage de celle-ci, le 23.04.1853 (à Vincennes), il n'est plus brocanteur mais chapelier et il demeure à Plauzat, dans le Puy-de-Dôme ; il réside dans cette commune au moins en 1852 et 1853 ; en effet, il n'assiste pas au mariage de sa fille mais il a exprimé son consentement par acte en brevet devant le notaire GEORGES, de Plauzat, le 07.03.1852 ; il est évident que l'on se trouve devant un membre de la branche d'Ardes, directement parent avec Pierre : le lieu (Plauzat), le métier (chapelier) font penser que le métier de brocanteur exercé à Versailles était lié à une arrivée récente, ce métier se retrouvant à Paris chez d'autres arrivants ; par contre, le métier de chapelier se retrouve non seulement chez Pierre mais aussi chez son père, appelé Jean comme lui ; on peut donc raisonnablement estimer que ce Jean est le frère de Pierre ; comme on ne trouve pas son décès sur Plauzat dans les années qui suivent, il a donc dû repartir mais dans un endroit qui n'est pas connu. Versailles et Ardes-sur-Couze

Génération 2 (Génération 16 de la lignée)

Marie Anne (fa Pierre et Marie BARD) 25.06.1836, à Issoire (63) ; elle est signalée au recensement d'Issoire de 1836 avec ses parents ; elle est signalée au recensement d'Ardes (prénom Anne) de 1846, avec Marie SALARNIER, sa tante, mais elle est aussi signalée au recensement d'Issoire de 1846, avec ses parents, "quartier du pont" ; elle est signalée au recensement de Plauzat de 1851, avec ses parents, dans "le quartier de la place à l'est" ; elle est toujours domiciliée à Plauzat en 1855 quand elle se marie ; x1 Jacques SERTILLANGES, le 30.08.1855, à Plauzat ; veuve le 04.10.1855 ; elle est signalée au recensement de Plauzat de 1856 comme veuve, avec sa mère (veuve et chapelière), "quartier de la place à l'est" ; x2 Martin DUFAL, le 27.09.1856, à Plauzat ; pour ce deuxième mariage, son prénom est écrit Anne Marie, il est indiqué qu'elle vit avec sa mère à Plauzat et qu'elle est couturière, alors qu'elle était sans profession un an avant ; signalée au recensement de Plauzat de 1861 (le patronyme est écrit UZET), avec son mari (le patronyme est écrit DUPHAL), leurs trois enfants (Louise, Baptiste et Louis), sa mère, Marie BARD, et un ouvrier maçon, Louis DUPHAL ; signalée au recensement de Plauzat de 1891 comme ménagère, avec son mari (cultivateur) et leur fils Louis (cultivateur) ; le 14.07.1892, leur fils Louis décède à Plauzat, "dans la maison de ses père et mère ; signalée au recensement de Plauzat de 1901 (le patronyme est écrit USÉ et son prénom est Annette) avec son mari (prénom Martin, cultivateur), "Avenue Guyot-Dessaigne" ; signalée au recensement de Plauzat de 1906 (le patronyme est écrit UZET et son prénom est Annette), avec son mari (prénom Martin, cultivateur), "Avenue Guyot-Dessaigne" ; signalée au recensement de Plauzat de 1911, avec son mari (prénom Martin, cultivateur). Issoire

3/ Questions.

- Note : Il n'y a aucun EUZET signalés dans les recensements de Plauzat de 1836, 1841 et 1846.

sommaire

haut de page

Plauzat (suite 1)

Plauzat (suite 2)

Les lignées issues de l'Hérault