La lignée des EUZET du mas d'Euzet de Saint-Gély-du-Fesc (34).

La branche de Peotone (USA).
(T 87)



Pour mieux situer les EUZET de Peotone (Illinois), il est suggéré:

- De retrouver Joseph EUZET de Peotone dans la généalogie de La totalité de la lignée (génération 17 - Notre-Dame-de-Londres)



Signification des abréviations :
: naissance
b : baptême
p : parrain
m : marraine
fs : fils
fa : fille
test : testament
x : mariage
Cm : contrat de mariage
+ : décès
(+) : enterrement












La présentation du lieu.
L'état des connaissances.
Questions.

1/ La présentation du lieu


Peotone, village fondé en 1856


Peatone est un village d'une superficie de 4 km2, situé à environ 69 km au sud de Chicago, dans le comté de Will (Illinois). Il y avait 3.385 habitants au recensement de 2000 et 930 familles résidaient sur place (texte traduit de Wikipedia ; la photo était sur le site du "Village de Peotone" mais qui, en 2016-2017 n'est plus visible).

2/ L'état des connaissances

- Génération 1 :

Jean Joseph (fs Fulcrand Casimir et Aminthe CAIZERGUES) 08.03.1875, à Notre-Dame-de-Londres (34) ; signalé au recensement de Notre-Dame-de-Londres de 1876, avec ses parents et son grand-père, Jean Baptiste EUZET ; signalé au recensement de Notre-Dame-de-Londres de 1881, avec ses parents, sa soeur Marie et son grand-père, Jean Baptiste EUZET ; signalé au recensement de Notre-Dame-de-Londres de 1886 (il est dit par erreur né à Viols-le-Fort), avec ses parents, sa soeur Marie et son grand-père, Jean Baptiste EUZET ; signalé aux recensements de Notre-Dame-de-Londres de 1891 et 1896, avec ses parents et sa soeur Marie ; classe 1895 ; son dossier militaire indique qu'il réside toujours à Notre-Dame-de-Londres ; cheveux, sourcils et yeux : noirs, front : bombé, nez : fort, bouche : grande, menton : rond ; visage : ovale, taille : 1 m 65 ; incorporé au 15ème régiment d'infanterie, à compter du 16.11.1896 ; numéro matricule : 6642 ; 1ère classe le 21.09.1898 ; réformé par la commission spéciale de Carcassonne, le 09.11.1898 ; service auxiliaire au 81ème régiment d'infanterie ; à la réserve le 01.11.1899 ; à l'armée territoriale le 01.11.1909 ; à la réserve de l'armée territoriale le 01.11.1915 ; libéré du service militaire le 01.11.1921 ; le même dossier militaire indique comme autre localité habitée : "Manteno. Consulat de Chicago", sans indication de date ; il est signalé au recensement de Notre-Dame-de-Londres de 1901 comme ouvrier agricole travaillant pour de JUVENEL, 26 ans, au foyer de ses parents, avec sa soeur Marie (recensement) ; signalé au recensement de Notre-Dame-de-Londres de 1906 comme agriculteur avec son père et sa soeur ; il émigre aux USA, en 1909 et arrive à "New York", le 3 juillet de cette année, âgé de "34 ans" et "Français", selon le cahier du bord ; le registre du bateau, "La Savoie", parti du Havre, indique aussi le lieu de résidence de "Joseph EUZET", à savoir "Notre Dame" ; il est supposé rejoindre un oncle appelé Antoine ISSERT ; il est célibataire, mesure 5 pieds 5 pouces, son teint est mat, ses cheveux noirs et ses yeux bruns (noirs dans son dossier militaire français) ; il a voyagé en seconde classe [le bateau comprenait 437 passagers de 1ère classe, 118 passagers de 2ème classe et 500 passagers de 3ème classe] ; pourtant, on le retrouve au recensement de Notre-Dame-de-Londres de 1911 ; il est alors "agriculteur journalier" ; il loge toujours chez son père avec sa soeur Marie et son beau-frère, Joseph VASSAS ; il n'est pas sur les recensements de 1921, 1926 et 1931 de Notre-Dame-de-Londres (il n'y a, d'ailleurs, aucun EUZET dans les trois recensements de cette commune) ; par contre, le recensement américain de 1920 indique que Joseph EUZET habite désormais à "Peotone", comté de "Will", dans l'état de "l'Illinois" (une commune de l'agglomération de Chicago) ; il est dénombré avec son oncle et sa tante ISSERT et leur fils Jules ; ces mentions correspondent bien à ce qui était indiqué sur son voyage d'arrivée de 1909 ; il n'y était pas sur le recensement américain de 1910 mais, par contre, le recensement américain de 1930 confirme encore sa présence à Peotone, toujours avec son oncle et sa tante ISSERT, leur fils Jules et son épouse ; il est célibataire (il a alors 55 ans, bien que le recensement indique 50 ans) ; dans les deux recensements, il est indiqué comme travailleur agricole ; l'indication de sa présence à Manteno (dans son dossier militaire français), près de Chicago, signifie qu'il a dû commencer dans cette localité avant de s'installer à Peotone ; ceci correspond bien avec le propre itinéraire de son oncle ISSERT avec qui il travaillait ; + 24.01.1954, à Peotone (bureau 1er des successions de Paris -renvoi de Paris sur Montpellier - 30.07.1954, "Extérieure" n 671) ; le signalement du décès reporté dans le dossier de l'enregistrement "Successions et absences" du bureau de Montpellier, pour les années 1953-1955, précise qu'au moment de son décès, il était cultivateur, âgé de 78 ans et célibataire.


Extrait du recensement fédéral américain de 1920, pour Peotone (USA)

Joseph EUZET apparaît ici pour la première fois dans un recensement américain. Il est signalé comme le neveu (Nephew) d'Antoine ISSERT, qualifié de chef de ménage (Head), accompagné de son épouse, Marie ISSERT (Wife) et de Jules ISSERT, leur fils (Son). On retrouve ainsi une présentation habituelle aux recensements français, les épouses étant souvent indiquées par leur nom marital. Le nom de jeune fille de Marie était CAIZERGUES (pour plus de détails sur les ISSERT, voir la suite 1 ). Si on regarde la ligne de Joseph EUZET, on voit qu'il a 44 ans (ce qui correspond à la réalité, le recensement ayant été probablement réalisé en 1919) ; il est célibataire ("S" = single) ; l'année d'immigration est 1910, ce qui est inexact puisqu'il arrive à New York en 1909) (cependant que c'est 1877 pour le couple ISSERT, avec leur naturalisation en 1882) ; Joseph n'est pas naturalisé et rien n'est indiqué pour lui dans les colonnes relatives à l'éducation (école suivie, capable de lire, capable d'écrire en anglais) ; son pays de naissance est la France, sa nationalité est française et sa langue maternelle est le français ; il est travailleur à son compte ("W" = Working on his account) et travailleur (Labor) agricole (Farm Labor). Finalement, ces données cadrent bien avec celles que l'on a sur Notre-Dame-de-Londres. Son arrivée (définitive) à Peotone a dû être relativement récente car s'il sait parler anglais, il ne le lit pas et ne l'écrit pas. Il a dû revenir en France en 1910 ou 1911 puis repartir pour ne plus revenir. Travailleur agricole en France, il a gardé la même activité aux USA, en restant auprès de son oncle et de sa tante partis les premiers en Amérique.


Extrait du recensement fédéral américain de 1930, pour Peotone (USA)

Le seul intérêt de ce recensement est de montrer que Joseph EUZET est toujours célibataire, à 54-55 ans (et non 50 comme c'est indiqué). Il continue à travailler pour les ISSERT, dans leur ferme (achetée en 1903) comme ouvrier agricole. De leur côté, le couple fondateur des ISSERT, Antoine et Marie CAIZERGUES est toujours là et leur fils Jules s'est marié (le recensement donne seulement le prénom de son épouse, Marie). Il semble que Joseph ne soit toujours pas naturalisé, alors que c'est clairement indiqué pour Antoine et Marie ISSERT, leur fils Jules et leur belle-fille étant nés américains, dans l'Illinois.


Joseph EUZET (à gauche avec Léon ISSERT)
Jules ISSERT avec Antoine, Victor et Thérèse ISSERT
(archives de Mme Elisabeth ISSERT, à Peotone)



3/ Questions

Qui est Alfred FERRIER, propriétaire domicilié à Chicago, en 1901 ? Quels sont les liens familiaux avec les EUZIERE (de Manteno) et les ISSERT (de Peotone) ?

sommaire

haut de page

Les lignées issues de l'Hérault

Peotone (suite 1)

Peotone (suite 2)