Paléographie française (2)
(du XVIème siècle au XIXème siècle)



L'exercice qui est proposé ici consiste à suivre dans le temps la description et la localisation d'une maison située à Beauvais, dans ce que l'on appelait le faubourg Saint Jacques de Richebourg qui était hors les murs, groupé autour de l'église saint Jacques qui avait été construite au XIVème siècle et qui constituait un relais pour les pèlerins. La maison dont il est question appartenait initialement à cette église. Elle jouxtait le cimetière qui, lui-même se situait entre l'église et cette maison. Du côté opposé, cette maison (ou plutôt le jardin de cette maison) donnait et donne toujours sur la rivière que l'on appelle le Thérain. D'autres détails sont donnés avec chacun des actes qui suivent et qui couvrent une période de quatre siècles. La parcelle n'ayant jamais changé de dimension, il est donc possible de suivre l'évolution grâce à la localisation toujours identique. Le seul changement réel, c'est le nom des rues adjacentes, nom qui varie avec les époques et les actes. Ceux-ci sont particulièrement nombreux au XVIIème siècle mais ils font défaut pour le XVIIIème siècle car, à partir de la fin du XVIIème siècle, cet immeuble est resté dans la même famille et n'a pas fait l'objet de contrats de vente. Malgé ce handicap, les extraits qui sont ici repris présentent un grand intérêt pour l'apprentissage de la paléographie. Pour en savoir un peu plus sur cette histoire, voir ce qui est dit dans "Autres articles" sur le bulletin n 20 du GEMOB



Plan des lieux (en 1749)



Le plan ci-dessus est suffisamment précis pour situer convenablement les lieux. La maison est en rouge, la rivière du Thérain est en bleu, la rue qui va à la rivière (aujourd'hui, la rue Saint Jacques qui est, de fait, une impasse) est en orange et la rue qui va au cimetière (aujourd'hui, la rue Odet de Châtillon) est en jaune. Le cimetière de l'église saint Jacques n'a disparu que dans les années 1840 et une petite rue fait désormais la liaison entre la rue Odet de Châtillon et la rue Saint Jacques (elle porte aussi le nom de rue Saint Jacques). Les noms de ces rues ont varié. Pour la rue Odet de Châtillon, on trouve auparavant, la rue de Châtillon, la rue d'amour, la rue des amourettes, la rue qui conduit au cimetière Saint Jacques, la rue du cul de sac, la rue proche la barrière conduisant au cimetière Saint Jacques, la rue conduisant de la boucherie de Saint Jacques au cimetière de Saint Jacques, la rue de la boucherie, la rue conduisant à la boucherie, etc. De son côté, la rue Saint Jacques s'est elle appelée, le chemin (ou la rue ou la petite rue) conduisant à la rivière de Thérain, la rue qui conduit de la route de Paris (ou de la grande rue) à la rivière mais aussi la rue d'amour. Ainsi, ces deux rues ont pu s'appeler en même temps "rue d'amour", ce qui ne facilite pas toujours les localisations ! Cette dénomination n'a pas été appréciée des édiles beauvaisiens qui, en 1863, déclaraient : "Le faubourg Saint-Jacques ne comprend qu'un petit nombre de rues, et nous vous proposons de conserver les noms de la plupart d'entre elles ; mais nous croyons devoir vous proposer de changer le nom de celle qui, partant de l'abreuvoir de la porte de Paris, contourne l'ancienne église Saint-Jacques, et dont la dénomination, due probablement à un passé heureusement disparu, n'est nullement en harmonie avec les habitudes modestes et régulières de ses habitants. Nous avons donc l'honneur, Messieurs, de vous proposer de remplacer le nom de la rue d'Amour, qui a lui-même remplacé de nos jours celui de rue des Amourettes, par le nom de petite rue Saint Jacques". Cette proposition ne fut pas adoptée et c'est en 1882 que la rue d'amour devint la rue de Chatillon puis, finalement, la rue Odet de Châtillon.



1867

Ce premier acte est parfaitement lisible mais il est utile pour comparer avec les actes suivants dont la difficulté de lecture sera croissante. On voit ici la description des lieux : "Un jardin planté d'arbres fruitiers et espaliers, clos de murs de chaque côté, avec maison d'habitation distribuée en plusieurs corps de logis, construite en bois crépis et couverte en tuiles, le tout d'une superficie de seize ares trente centiares environ, d'après l'arpentage qui en a été fait récemment". On voit ensuite la localisation : "situé à Beauvais, rue d'amour numéro, tenant d'un côté à Monsieur ROINSE (?) et à la dite rue d'amour, d'autre côté au chemin conduisant à la rivière du therain, d'un bout la dite rivière, d'autre bout à la petite rue saint Jacques". On va constater qu'à chaque fois la description sera plus ou moins précise sur tel ou tel point. Ici, la superficie est parfaitement indiquée mais on ne la retrouvera plus dans les actes antérieurs. On a voulu aussi ajouter le numéro de la rue mais le notaire a oublié de donner l'information après le mot "numéro" ! Quant à la localisation, on voit que deux noms de rues sont indiqués. La rue d'amour (aujourd'hui la rue Odet de Châtillon) et "la petite rue saint Jacques". Celle-ci est absente des actes antérieurs car elle a pris la place du cimetière supprimé après la Révolution. Enfin, il y a le "chemin conduisant à la rivière". Tous ces éléments vont permettre de suivre l'évolution de la parcelle en remontant dans le temps : la rue d'amour, le cimetière, la rue ou le chemin conduisant à la rivière et la rivière elle-même. On a les quatre côtés qui vont nous servir de balises pour comprendre l'évolution et nous aider à transcrire les actes.



1817 (1)


1817 (2)

L'acte de 1817 ne diffère pas sensiblement de celui de 1867 mais la description des lieux est plus précise : "Une maison située à Beauvais faubourg saint Jacques en la rue d'amour composée au rez de chaussée, d'une lavanderie, cuisine et deux salles, petit vestibule, trois chambres et cabinets, deux greniers, cave au dessous de la grande salle, lieux d'aisance, poulaillier, appentis servant d'entrée par la rue de derrière, petite cour en terrasse, grand jardin planté d'arbres fruitiers à hautes tiges et en espaliers (...)". La localisation est identique à celle de 1867 sauf le changement de nom du voisin et la signalisation du cimetière : "Joignant d'un côté Monsieur LELARGE PLATEL et au bout de la rue d'amour, d'autre côté la petite rue qui conduit à la rivière de Thérain, d'un bout au cimetière de saint Jacques et d'autre bout la rivière de Thérain." Cette localisation va rester identique dans les actes de succession et de vente pour les trois siècles précédents, sauf que la dénomination des rues sera alors plus fluctuante. Quant à la description détaillée des lieux, il faudra attendre le bail de 1638 pour avoir une connaissance aussi fine de l'immeuble. La graphie de l'acte de 1817 est facile de lecture mais on s'aperçoit que l'orthographe est déjà un peu différente de la nôtre (pas d'accent circonflexe sur le o de "côté", par exemple, ou encore un i de trop à "poulailler". Sur la forme des lettres, on commence à voir des r "à l'ancienne" comme dans le r final de "cour" ou dans le premier r de "terrasse". Le s de "située" ressemble fort au f de "faubourg" et le s final commence à prendre une forme que l'on va retrouver dans les textes plus anciens (par exemple dans "greniers" ou dans "arbres"). A noter aussi une ponctuation qui commence à devenir absente, ce qui ne facilite pas toujours la compréhension.



1669 (1)


1669 (2)

1669 (1) : Ligne 1 : description des lieux pour les 6 premiers mots puis, localisation ; lignes 2, 3 et 4 : localisation ; une croix au bout de la ligne 3, avant le dernier mot, renvoie au bas de la page de l'acte (ici, l'image suivante : 1669-2) ; la ligne 4 est la suite de l'image 1669 (2).

Transcription :
1 : en la maison jardin et lieu ainsi que
2 : et comporte size
(interligne)
3 : le tout seand audit faulxbourg st Jaque d'un costé
4 : conduisant le cimetiere de ladite eglise + et
5 : about(iss)ant a la riviere de therain d'autre


1669 (2) : Lignes 1 et 2 : suite de la localisation, la croix rappelant le renvoi de l'image 1669 (1).

Transcription :
1 : + joignant dun costé a la rue d'amour d'autre costé a
2 : plusieurs, dun bout sur ledit cimetiere, d'autre bout


1668

1668 : La ligne verticale du milieu correspond à une pliure du document. Ligne 1 : description des lieux dans la partie droite, après la pliure. Ligne 2 : les 5 premiers mots sont relatifs au propriétaire ; la localisation commence avec les 3 derniers mots. Lignes 3, 4, 5, 6 et 7 : suite de la localisation, sauf les 3 derniers mots de la ligne 7 (partie droite de la pliure).

Transcription :
1 : Veoir visiter estimer la maison jardin et lieu
2 : ou est demeurant ledit DUQUESNE size au faulxbourg
3 : st Jaques au bout de la rue du cul de sac
4 : et conduisant au cimetiere st Jaques joignant
5 : dung costé a la rue damour dautre costé a
6 : plusieurs dung bout sur ledit cimetiere et dautre bout
7 : a la riviere de therain audit lieu costant


1652

1652 : Ligne 1 : description des lieux pour les 6 derniers mots. Ligne 2 : description des lieux pour les 3 premiers mots puis, localisation. Lignes 3, 4 et 5 : localisation.

Transcription :
1 : une maison grange estable cour jardin
2 : lieu et pourpris ainsy que tout sestand et comporte
3 : tant devant que derriere seant a st Jacque Richebourg
4 : joignant dun coste au cimetiere dudit st Jacques dung cote
5 : a la riviere dung bout a une ruelle et dung bout a rue


1639

1639 : Ligne 1 : localisation du 3ème au 5ème mot, puis description des lieux pour les 5 derniers mots. Ligne 2 : description des lieux, sauf le dernier mot qui commence la localisation. Ligne 3 : localisation. Ligne 4 : suite de la localisation.

Transcription :
1 : (...) audit st Jaques du total dune grande maison
2 : chambre grange estables cour jardin lieu et porpris sean
3 : audit saint Jaques joignant dung coste au chimetiere dudit lieu
4 : dautre coste a la riviere avec plusieurs autres heritages de ladite



1638 (31.08)


1638 (12.03)

1638 (31.08.) : Ligne 1 : description des lieux à partir des 2 derniers mots. Ligne 2 : description des lieux pour les 5 premiers mots puis localisation. Ligne 3 : localisation. Ligne 4 : localisation pour les 5 premiers mots.

Transcription :
1 : Item ledit testateur donne et legue la maison
2 : cour jardin lieu et porpris ainsi que se comporte de toute
3 : part seant audit saint Jacques joignant au chimetiere
4 : et aboutant a la riviere ; a savoir un quart du total


1638 (12.03) : Ligne 1 : description des lieux pour le dernier mot. Lignes 2, 3 et 4 : description des lieux. Ligne 5 : description des lieux pour le premier mot puis, localisation. Lignes 6, 7 et 8 : localisation. Ligne 9 : localisation pour les 8 premiers mots.

Transcription :
1 : (...) Une
2 : maison consistant en cuisine chambre grenier dessus grange
3 : estable cour jardin puis cour courtine deux estables
4 : coulombier poullailler roullis puis cave et deux petittes
5 : cuisines respons sur la rue damour d'un costé le tout , desdits
6 : lieu et porpris comme il se conporte de toutes partz sean audit st Jaques
7 : et respondant sur une ruelle non foraine joignant dun coste et total
8 : a panthaleon NOURRY dautre costé a rue dung bout au chimetiere st
9 : Jaques dautre bout a la riviere de Therin


1625

1625 : Ligne 1 : description des lieux à partir du 3ème mot. Ligne 2 : description des lieux; Ligne 3 : description des lieux, sauf le dernier mot. Lignes 4, 5, 6, 7, 8 et 9 : localisation. Ligne 10 : localisation ,sauf les 3 derniers mots.

Transcription :
1 : [Item sur] une autre maison grange estable cour
2 : jardin et puis, chambre grenier cour et plusieurs
3 : aultres espaces et demeures y attenant comme
4 : le tout se comporte seant au fauxbourg st
5 : Jacques de Beauvais joignant dung costé a une petite
6 : rue conduisant de la boucherie dudit st
7 : Jacques au cimetiere dudit st Jacques dautre
8 : coste a une ruelle qui conduit de la grande
9 : rue a la riviere, dung bout audit cimetiere
10 : et dautre bout a ladite riviere [tenu et mouvant]


1621

1621 : Ligne 1 : description des lieux pour le dernier mot. Lignes 2, 3 et 4 : description des lieux. Lignes 5, 6, 7, 8 et 9 : localisation. Ligne 10 : localisation pour le premier mot.

Transcription :
1 : [cinquieme partie indivise du total] dune
2 : maison qui contient cuisine chambre greniers
3 : estables avec deux petites maisons y
4 : joignant court cave jardin et lieu et porpris
5 : come il setand et comporte seant audit
6 : fauxbourg st Jacques joignant le total
7 : dung costé a la rue d'amour et dautre
8 : a la rue de la boucherie dung bout au
9 : cimetiere saint Jacques et dautre bout a la
10 : riviere [tenu et mouvant de labbaie st]



1620 (24.09) 1


1620 (24.09) 2

1620 (24.09) 1 : Lignes 1 et 2 : description des lieux. Ligne 3 : description des lieux pour les 2 premiers mots suivis d'une croix renvoyant à la fin de l'acte (ici 1620 24.09. - 2) puis, localisation. Lignes 4, 5, 6 et 7 : localisation.

Transcription :
1 : une maison contenant cuisine chambre grenier
2 : estable court cave jardin, avec deux petits
3 : logis y tenant # joignant le total dung coste
4 : a la rue damour dautre coste au
5 : cimetiere dudit sainct Jacques les Beauvais
6 : dung bout a la grand riviere et dautre
7 : bout a la rue conduisant a la boucherie


1620 (24.09) 2 : Ligne 1 : dernier mot, après la croix : localisation. Ligne 2 : localisation, jusqu'à la croix suivante.

Transcription :
1 : (...) # seant
2 : a sainct Jacques les Beauvais (...)


1620 (06.05)

1620 (06.05) : Ligne 1 : description des lieux pour les 2 derniers mots. Ligne 2 : description des lieux. Ligne 3 : description des lieux pour les 2 premiers mots puis, localisation. Lignes 4, 5 et 6 : localisation. Ligne 7 : localisation pour les 5 premiers mots.

Transcription :
1 : (...) sur une maison
2 : contenant deux manandises jardin aire
3 : et lieu comme il se conporte seant audit
4 : fauxbourg st Jacques joignant dung costé
5 : a la rue damour dautre ledit DE LA VALLEE
6 : dung bout au cimetiere dudit st Jacques
7 : et dautre a la riviere (...)


1596

1596 : Ligne 1 : description des lieux, à partir du 2ème mot. Ligne 2 : description des lieux jusqu'au 4ème mot puis, localisation. Ligne 3 : localisation, sauf les 2 derniers mots.

Transcription :
1 : [accoustumez] sur une maison contenant deux manandises
2 : jardin aire et lieu ainsy que se comporte seant
3 : aux faulxbourgs st Jacques les Beauvais [ainsy que]


1573

1573 : Ligne 1 : description pour les 3 derniers mots. Ligne 2 : description des lieux. Lignes 3, 4, 5, 6 et 7 : localisation. Ligne 8 : localisation pour le premier mot.

Transcription :
1 : (...) d'une maison grange
2 : estable court jardin lieu et porpris
3 : ainsi que tout setand et comporte tant sur rue
4 : que de riviere seant a st Jacques
5 : de richebourg les Beauvais joignant dun coste
6 : le symetiere dautre cote a la riviere
7 : dung bout a une ruelle et dautre a la
8 : rue [tenu et mouvant de l'abbaie]


Vers 1550- 1560

Vers 1550 ? : Ligne 1 : description des lieux pour le dernier mot. Ligne 2 : description des lieux pour le premier mot puis, les propriétaires d'origine puis, localisation pour le dernier mot. Lignes 3, 4 et 5 : localisation.

Transcription :
1 : Naim DE LA VALLEE de st Jacques pour deux [barré] ung
2 : jardin joignant qui fut de la communaulte st Laurens les Beauvais
3 : [barré] a la rue damour dautre a les mesmes dun bout
4 : [barré] au cymetiere st Jacques et dautre bout et
5 : [?] a la grand riviere de therain


Observations sur les transcriptions :

Le vocabulaire de ces textes est simple, sauf, peut-être le mot de pourpris (en 1652) ou porpris (en 1639, 1638 et 1573). C'est simplement une enceinte, probablement un mur ou, à la rigueur, une haie. Cependant, à l'origine, c'est également une surface appartenant à un seigneur, un ordre religieux ou une paroisse et un espace complètement fermé. Il faut noter aussi que le colombier - privilège du seigneur - se dresse toujours dans le pourpris. C'est précisément ce que l'on voit dans la description de 1638. Or, l'histoire de cette maison et de cette surface montre que l'église Saint-Jacques-de-Richebourg qui la jouxte directement devait en être le propriétaire dès sa création, au XIVe siècle. Quant au premier texte (vers 1550 ?), il montre la possession antérieure du jardin (ou d'une partie du jardin) par la communauté de l'église Saint-Laurent. L'analyse des mots employés s'ajoute donc aux autres outils de la recherche quand on veut faire l'histoire d'un ensemble immobilier.

(à compléter)

sommaire

haut de page

Paléographie française (1)

Paléographie latine 1 (XVème siècle)
Paléographie latine 2 (XVème siècle)
Paléographie latine 3 (XIVème siècle)
Paléographie latine 4 (XVème siècle)
Paléographie latine 5 (XVème siècle)
Paléographie latine 6 (XVème siècle)