La lignée des EUZET de Saint-Jean-de-Védas.

La branche de Clapiers.



Pour mieux situer les EUZET de Clapiers, il est suggéré de consulter :

- La lignée de Saint-Jean-de-Védas (génération 2)

Clapiers et son environnement au XVIIIe siècle
(carte de Cassini)



Signification des abréviations :
: naissance
b : baptême
p : parrain
m : marraine
fs : fils
fa : fille
test : testament
x : mariage
Cm : contrat de mariage
+ : décès
(+) : enterrement








La présentation du lieu.
L'état des connaissances.
Questions.

1/ La présentation du lieu

(à compléter)

2/ L'état des connaissances


Génération 1 :

- Aubert (fs Guillaume) ? ; frère de Guillaume et de Jean jeune ; x Peyronne MAZOYER, le 30.12.1562, au temple de Montpellier (voir en
"Védas (suite 1)", l'analyse faite concernant cette date) ; le 02.10.1563, il est témoin au contrat de mariage de son frère Guillaume avec Jeanne VACCASSY (notaire Guillaume SOLIER, de Montpellier) ; installé à Clapiers (village d'origine de son épouse) dès 1568 : acte de vente du 19.01.1568, "Aubert EUZET de Clapiers" (notaire Jacques BARTHÉLÉMY, de Montpellier) ; le 26.05.1572, laboureur habitant Clapiers, il vend "15 cestiers de bon blé thozelle marchand" à Pierre GIGOT, marchand de Montpellier, à raison de 38 écus le setier, soit en tout 28 livres 10 sols ; Pierre GIGOT paye et Aubert EUZET s'engage à livrer le blé à la fête de la Madeleine (le 22.07.1572) ; en marge de l'acte, le 29.07.1572, Pierre GIGOT annule la créance ; l'acte est barré (notaire Jean RICHARD, de Montpellier) ; le 25.07.1572, laboureur habitant Clapiers", il reconnaît devoir 30 livres pour un prêt que lui fait Jean FRAISSINET ; il s'engage à le rembourser en deux fois (notaire Dominique DUPUY, de Montpellier) ; le 14.04.1573, il reconnaît devoir 16 livres à Alexi ARNAUD (de Clapiers), suite au prêt qu'il lui a fait ; il s'engage à le rembourser "a la Madelaine prochaine" ((notaire Etienne ROUSSEL, de Montpellier) ; le 01.08.1573, toujours habitant à Clapiers, il reconnaît devoir 30 livres à Pierre SOLAS, suite au prêt qu'il lui a fait ; il s'engage à le rembourser dans un an, en 1574 (notaire Etienne ROUSSEL, de Montpellier) ; il ne sait pas signer ; + avant le compromis du 02.02.1608 fait par son fils Guillaume.



Génération 2 :

- Guillaume (fs Aubert et Peyronne MAZOYER) ? ; x Jeanne CAMBERNOUZE (CAMBERNOUS), le ? ; Cm 20.02.1608 (notaire Pierre SABATIER, de Montpellier) ; compromis, le 02.02.1608 ; il agit tant pour lui-même que pour sa (demi)-soeur Jeanne FESQUET (ce qui signifie que Peyronne MAZOYER a dû faire un deuxième mariage, après le décès d'Aubert EUZET), pour la succession de leur aïeule, Marguerite GUIRAUD (probablement leur grand-mère du côté maternel, car seule la filiation avec leur mère, Peyrone MAZOYER, est indiquée) ; procès en la cour du gouverneur de Montpellier, accord avec un potier d'étain de Montpellier, défendeur, pour des pièces acquises par lui ; ils se désistent de leurs prétentions et reçoivent, en compensation, 110 livres (notaire Antoine COMTE, de Montpellier) ; installé à Clapiers ; il ne sait pas signer ; compromis, le 13.05.1612 ; il agit tant pour lui-même que pour sa (demi)-soeur Jeanne FESQUET, pour la succession de leur aïeule, Marguerite GUIRAUD ; procès en la cour du gouverneur de Montpellier, accord avec Jean BOILEAU, de Montpellier pour des terres à Clapiers ; ils se désistent de leurs prétentions et reçoivent, en compensation, 30 livres (notaire Jean ROUSSEL, de Montpellier) ; testament le 14.04.1617 ; il est catholique quand il fait son testament et il lègue trois livres "aux pauvres catholiques de Montpellier" ; sa femme, Jeanne CAMBERNOUZE est son héritière universelle ; aucun enfant n'est signalé (notaire Guillaume MONTET, de Montpellier).

3/ Questions




sommaire

haut de page

Les lignées issues de l'Hérault

Clapiers (suite 1)

Clapiers (suite 2)